top of page

press to zoom

press to zoom
1/1

Chien Blanc

Texte Romain Gary

Adaptation et mise en scène Gérald Garutti

Los Angeles, 1968. Ancien consul et écrivain célèbre, Romain Gary vit dans une superbe villa avec sa jeune épouse, la star de cinéma Jean Seberg. Un soir d’orage, il trouve devant sa porte un chien perdu – si adorable qu’il le recueille et l’adopte. Jusqu’à ce que ce berger allemand si charmant, devenu soudain enragé, se rue successivement sur trois employés – noirs tous les trois. Gary comprend alors qu’il s’agit d’un white dog, un « chien blanc », qui, élevé dans le Sud des États-Unis, a été dressé à tuer des Noirs.

Que faire ? L’abattre ? Le garder ? L’enfermer ? Le ré-éduquer ? Contre l’avis de Jack, le propriétaire du zoo voisin qui juge le chien irrécupérable, Gary entreprend de le « guérir ». Convaincu que ce chien peut être purgé de la haine raciale qui lui a été inculquée, il le confie à Keys, un dresseur noir expérimenté, avec pour objectif de re-dresser l’animal. Peu à peu, Keys semble réaliser des progrès avec le chien. À moins qu’il ne poursuive en secret un tout autre projet…

Distribution (en cours) : 

Hakim Bah, Jacques Martial,

Païkan Garutti, Héléna Soubeyrand

Assistanat à la mise en scène :

Florent Hill-Chouaki

Dramaturgie : Zelda Bourquin
 

Création sonore : Bernard Valléry

Chorégraphie et mouvement :

Maxime Thomas

Costumes : Thibaut Welchlin

Accessoires : Stéphane Bardin

Régie générale : François Pélaprat

 

Régie lumière : Jérôme Delporte

bottom of page