top of page
Correspondances à trois
Correspondances à trois

press to zoom
Correspondances à trois
Correspondances à trois

press to zoom
1/1

Correspondances à trois

D'après la correspondance de Rainer Maria Rilke, Boris Pasternak   et Marina Tsvetaïeva

Mise en scène Gérald Garutti

Pendant quelques mois, au fil de l’année 1926, trois des plus grands poètes de leur temps échangent un courrier d’une passion extrême. Pasternak est cloué à Moscou par la révolution (il est le docteur Jivago), Tsvetaïeva en France par l’émigration et Rilke en Suisse où il meurt lentement. Seuls Pasternak et Tsvetaïeva se connaissent bien. Rilke n’a jamais rencontré Tsvetaïeva et connaît à peine Pasternak : le lien réel de leur triangle est l’admiration réciproque.

 

L’isolement, l’absence de tout contact et de toute connaissance concrète favorisent l’exaltation, l’idéalisation, le sublime... mais aussi les drames de susceptibilité, jalousie, les remords et les ruptures. La passion amoureuse est indéniablement mêlée à la fougue poétique.

Création le 29 mai 2011 à l’Espace Pierre Cardin, dans le cadre du Printemps des Poètes avec  Ariane Ascaride, Jean-Claude Drouot, Arnaud Decarsin


Reprise aux Rencontres littéraires de Brangues le 25 Juin 2011, au Château de Brangues, avec Charlotte des Georges, Claude Aufaure, Arnaud Decarsin

"Vous donnez aux mots leur sens premier, et aux choses - leurs premiers mots – leur première valeur."

Marina Tsvetaïeva à Maria Rilke, 9 mai 1926

"L'atlas a été ouvert, et déjà tu es inscrite, Marina, sur ma carte intérieure : quelque part entre Moscou et Tolède, j'ai fait de la place pour l'afflux de ton océan."

 

 Maria Rilke et Marina Tsvetaïeva

bottom of page