top of page
Rives d'utopies
Rives d'utopies

press to zoom
Rives d'utopies
Rives d'utopies

press to zoom
1/1

Rives d'utopies 

Texte Tom Stoppard

Traduction  Gérald Garutti

Portrait de la Russie du dix-neuvième siècle, la trilogie de Tom Stoppard Les Rives d'Utopie embrasse quatre décennies d'histoire européenne dans l'onde de choc de la Révolution Française, de Moscou à Paris et de Londres en Suisse – et, par là-même, explore la préhistoire de la Révolution Russe.

 

La première partie, Voyage, est centrée sur l'évolution de Mikhaïl Bakounine, qui, de tyran domestique idéaliste, se mue en activiste révolutionnaire – prélude à sa métamorphose en théoricien anarchiste.

 

Au premier acte intimiste, où, dans sa datcha champêtre de Priamoukhino, s'ébat le clan Bakounine (un patriarche, un frère et cinq sœurs), entre crises familiales et tragico-comédies sentimentales, succède un second acte politique, où, à Moscou, les jeunes révolutionnaires tentent de s'organiser et d'inventer un monde nouveau, en art et dans la vie. Le « monde russe parfait » initial, tout en abstraction et en contemplation, provincial et d'Ancien Régime, se trouve ainsi dans un second temps confronté à l'oppressante réalité de l'autocratie tsariste dans la capitale moscovite.

 

Constamment, l'idéalisme des systèmes philosophiques et théories politiques est battu en brèche par les accidents de la vie privée et les aléas des destins individuels, tour à tour comiques et tragiques.

Image sous licence Creative Commons : Alexandre Nevski Eisenstein

bottom of page